11/10/2019

Comme pour chacun d'entre vous, deux faits qui se sont produits en août m'ont choqué : la mort du maire de Signes (Var), alors qu’il essayait de s’interposer pour empêcher un dépôt de gravas sur sa commune, et l’agression du
maire de Maing (Nord), menacé à la tronçonneuse par des gens du voyage.

Les agressions répétées de sapeurs-pompiers, des forces de l’ordre, lors des événements des "gilets jaunes" par exemple, sont tout aussi inadmissibles. Je pourrais malheureusement citer d’autres exemples. Je déplore que nos forces de l'ordre (policiers et gendarmes), encensées lors des attentats, soient visées et agressées plusieurs mois plus tard, notamment lors de manifestations. Ces différents comportements, cette crise de l’autorité de l’État m’inquiètent terriblement pour l’avenir et l’intégrité de notre République.

Est-ce l’évolution de notre société ? Aujourd'hui, à l’école, dès le plus jeune âge, l’autorité des enseignants est trop souvent contestée. Leur rôle d’initiation à la vie de la République s'en trouve bafoué. À l'origine de cette évolution, il y a peut-être la cellule familiale, trop souvent mise à mal, et certains médias en perpétuelle recherche de "scoops", qui attisent les passions, provoquent des réactions immédiates, sans distance par rapport aux événements. Les réseaux sociaux ont, quant à eux, une grande part de responsabilité. Chacun peut sur le web conforter ses opinions, ses convictions et se croire en position de juger seul du bien ou du mal. Il est temps que la justice retrouve toute sa place, soit beaucoup plus sévère et que la tolérance zéro soit appliquée.

Mais cela ne sera pas suffisant si chacun ne fait pas l’effort nécessaire pour améliorer le mieux vivre ensemble.

Jacques HOUSSIN,
Maire, Conseiller Départemental.